ONUCI : Bert Koenders attend toute l'information nécessaire sur la certification

Écouter /

Bert Koenders, lors d'une séance du Conseil de sécurité sur la Côte d'Ivoire (UN Photo/Evan Schneider)

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d'Ivoire, Bert Koenders, espère recevoir prochainement toute l'information nécessaire pour prendre des décisions sur les élections législatives dans les meilleurs délais, a annoncé jeudi à Abidjan, porte-parole de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI), Hamadoun Touré.

S'exprimant lors du point de presse hebdomadaire de la mission Hamadoun Touré a indiqué que les décisions du Chef de l'ONUCI seraient consécutives à celles prises par le Conseil Constitutionnel, sur le sujet. « En raison de la reprise attendue du vote dans certaines circonscriptions, il s'agira donc d'une certification partielle », a-t-il précisé.

Par ailleurs, a souligné le porte-parole, après la certification, le Chef de l'ONUCI reprendra ses initiatives en faveur de la promotion du dialogue politique, passage essentiel dans la réconciliation nationale et le retour de la paix définitive. « Dans cette perspective, Bert Koenders encourage les acteurs politiques ivoiriens à faire preuve de dépassement et à mettre en avant les intérêts supérieurs du pays », a indiqué le porte-parole.

Hamadoun Touré a rappelé le soutien du Représentant spécial aux efforts du Gouvernement en vue d'étendre la sécurité dans tout le pays avant de réitérer la disponibilité de l'ONUCI à apporter sa contribution en vue de renforcer la protection des populations. « A ce sujet, les Casques bleus et les Forces Républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI) vont se rencontrer ce jeudi pour peaufiner leur stratégie de lutte contre le racket et les coupeurs de routes qui sévissent de plus en plus en différents endroits du territoire ivoirien. Bert Koenders se rendra prochainement sur le terrain pour se rendre compte de la réalité du phénomène », a-t-il annoncé.

Dans le même cadre de l'amélioration de la situation sécuritaire, le Porte-parole a annoncé que selon les dispositions de son mandat appelant à la protection des populations, la Force avait effectué, la semaine dernière, 1 538 patrouilles terrestres et aériennes et intensifié les patrouilles mixtes avec les FRCI à la frontière libéro-ivoirienne. Les actions humanitaires ont, elles aussi, fait partie du programme des différents bataillons qui ont offert des soins médicaux gratuits à 1348 patients et distribué 89. 000 litres d'eau potable aux populations nécessiteuses.

Cette amélioration de la situation sécuritaire bénéficie aussi de l'appui de la Division du Désarmement, Démobilisation et Réintégration (DDR) de l'ONUCI. Selon Hamadoun Touré, celle-ci a relancé mercredi 8 février au Foyer de Jeunes d'Attecoubé, une opération de dépôt volontaire d'armes qui se tient encore ce jeudi 09 février. « L'exercice vise à récupérer les armes encore en circulation et entre dans le cadre d'une campagne nationale pour le dépôt volontaire des armes. Il s'adresse aux civils et à tous ceux qui détiennent de façon illicite ou illégale une arme », a expliqué le Porte-parole. Une opération similaire, menée la semaine précédente à Abobo, avait permis de collecter 100 armes.

La partie ivoirienne est également impliquée dans cette opération par le biais de la police et la gendarmerie ivoirienne et plus particulièrement de la Commission Nationale de Lutte contre la Prolifération des Armes légères et de petit calibre (COMNAT-CI), a indiqué Hamadoun Touré. Le porte-parole a souligné que, depuis le démarrage de l'action en juin 2011, 1.034 armes avaient été collectées. L'ONUCI, a-t-il dit, encourage vivement tous les détenteurs d'armes de façon illégale à les déposer volontairement et à contribuer ainsi au processus de sortie de crise. Ces actions DDR s'étendront sur l'ensemble du territoire ivoirien. « Dans le cadre de la recherche de la paix qui passe également par la réduction de circulation des armes, même une arme collectée est un succès » a estimé Hamadoun Touré.

Le porte-parole a également fait mention, au cours de son point de presse, de la position de l'ONUCI qui a eu à déplorer dans le courant de la semaine écoulée, la poursuite de conflits intercommunautaires entre éleveurs peuhls et autochtones agriculteurs à Balala (68km d'Odienné), Kofissiokaha (75km de Bouaké), Madjouala (70km d'Odienné), Konan (66km d'Odienné) et Timbé (70km de Bouaké). « Au moins 53 bœufs ont été abattus par les agriculteurs et plusieurs éleveurs qui craignent pour leur vie ont quitté ces villages pour trouver refuge dans des localités voisines », s'est-il inquiété.

Hamadou Touré a également ajouté que dans le domaine de la lutte contre les violences sexuelles, la Division des Droits de l'Homme de l'ONUCI avait documenté six cas de viol à Bouaké, Daloa, Guinglo-Zagna (30km au nord-ouest de Duekoué) et Man. « Si dans un cas les auteurs présumés du viol ont été arrêtés, à Guinglo-Zagna, certaines victimes n'ont pas souhaité porter plainte ».

Le Porte-parole a indiqué qu'en plus de toutes ses actions, l'ONUCI fait toujours une part belle à la communication de proximité qui va retrouver ses droits avec ONUCI TOUR, dont la prochaine étape se déroulera le 15 Février 2012 à Belemoin dans le département de Duekoué.

Hamadoun Touré n'a pas manqué de souligner l'événement de la Coupe d'Afrique des Nations de football (CAN 2012) qui va connaître son apothéose dimanche prochain. Le Porte-parole a rappelé, à cet effet, que depuis le coup d'envoi de la compétition le 21 janvier au Gabon et en Guinée équatoriale, l'ONUCI n'avait cessé d'apporter son appui à travers notamment une campagne de sensibilisation marquée par les projections publiques offertes aux populations de Côte d'Ivoire. « Celles-ci sont conviées à Arrah, Bangolo, Boundiali, Divo, Djébonoua, Issia, Man, Odienné, San Pedro, Séguéla, Yamoussoukro à la projection publique de la finale de cette compétition. Cette plateforme d'échange et de sensibilisation autour du sport a permis pendant plus de trois semaines à des personnes de tous bords religieux, politiques, ethniques, de nationalité de partager un espoir de cohabitation renforcé et de réconciliation nationale », a souligné Hamadoun Touré. Il a réitérer les encouragements du Représentant spécial Koenders aux Eléphants à réussir la dernière marche vers le triomphe pour une Côte d'Ivoire réconciliée avec elle-même.

(Extrait sonore : Hamadoun Touré, porte-parole de l'ONUCI; propos recueillis par Jean Noël Kouamé, ONUCI-FM)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...