ONU-Femmes : le politique et l'économie restent prioritaires en 2012

Écouter /

Michelle Bachelet, Directrice exécutive d'ONU-Femmes (UN Photo)

A l'occasion du premier anniversaire d'ONU-Femmes, Michelle Bachelet, Directrice exécutive de la nouvelle entité onusienne pour les femmes, a donné ce jeudi sa première conférence de presse de 2012.

La Directrice exécutive a commencé par faire le bilan de l'année 2011. Non seulement ONU-Femmes a-t-elle réussi à démarrer en cette première année d'existence, mais elle a pu s'impliquer fortement dans les dossiers d'actualité prédominants, à savoir le printemps arabe et la crise économique mondiale.

Selon Michelle Bachelet, ONU-Femmes a tout de suite réagi lorsque les manifestations ont commencé en Tunisie et place Tahrir, au Caire, en aidant les femmes sur le terrain. En Egypte, par exemple, l'entité a appuyé l'établissement du Lobby des femmes égyptiennes et l'élaboration de leur « Charte des femmes égyptiennes ». ONU-Femmes a aussi établit un fond de 4,8 millions de dollars pour faire avancer l'autonomisation des femmes dans le monde arabe.

« En ce moment de changement historique, nous ne pouvons pas nous permettre d'exclure les femmes », a souligné Michelle Bachelet.

Sur le plan économique, la Directrice exécutive a signalé maints progrès allant de l'octroi des permis de pêche pour les femmes sénégalaises à l'engagement de 257 PDG du secteur privé à respecter les Principes d'autonomisation des femmes.

Dans le domaine de la violence faite aux femmes, Michelle Bachelet a noté que son département avait réalisé 96 dons dans 86 pays qui bénéficieront à 6 millions de personnes. Aussi a-t-elle souligné l'importance de mettre fin à l'impunité, à l'instar de la poursuite en justice de 150 policiers et militaires en RDC pour les viols de femmes dans leur pays.

La Directrice exécutive a appelé à redoubler le soutien pour l'égalité des genres en 2012, face aux crises politiques et économiques qui menacent le progrès effectués pour les femmes et les filles.

Pour Michelle Bachelet, les nombreuses élections à venir en 2012 sont l'occasion d'ouvrir des portes aux femmes. Aussi, le fait que le Forum économique mondial ait tenu une session dédiée à l'importance des femmes dans la sortie de crise économique démontre à quel point « nous ne pouvons plus nous permettre de nier le plein potentiel de la moitié de la population ».

« Que ce soit dans les questions de sécurité alimentaire, de reprise économique, de santé, de paix ou de sécurité, et encore plus dans le domaine du développement durable avec Rio+20, la participation des femmes est plus nécessaire que jamais, » a martelé la cheffe d'ONU-Femmes.

(Extrait sonore : Michelle Bachelet, Directrice exécutive d'ONU-Femmes)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...