Myanmar: l'Expert indépendant de l'ONU plaide pour des élections libres et transparentes

Écouter /

Tomás Ojea Quintana, Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits humains au Myanmar

Le Rapporteur spécial des Nations unies sur la situation de droits de l’homme au Myanmar appelle les autorités birmanes à accélérer les réformes pour éviter tout retour en arrière. A la fin d'une visite dans ce pays, Tomás Ojea Quintana a souligné que les élections partielles d’avril constitueront un test majeur de la sincérité des réformes politiques du régime. Il s’est d'ailleurs réjoui que l’impact des réformes sur le pays et sur le peuple soit immédiatement perceptible, au terme d’une visite de plusieurs jours (31 janvier au 5 février).

Toutefois, Tomás Ojea Quintana a appelé les autorités à tirer les leçons des élections contestées de novembre 2010.  « Les prochaines élections sont très importantes. S'il s’agit d’un test pour le gouvernement, il est aussi essentiel que les prochaines élections soient libres, justes, inclusives et transparentes », fait remarquer l'Expert indépendant de l'ONU. Selon Tomás Ojea Quintana, la crédibilité du scrutin ne reposera pas uniquement sur le jour du vote, mais au regard de l’ensemble du processus, avant et après.

A cet égard, il demande que les informations sur des irrégularités soient sérieusement prises en compte par la Commission électorale.

C'est pourquoi, l'expert onusien fait remarquer avertit toute tentative de retour en arrière sur les progrès accomplis jusqu’à présent. Il plaide ainsi pour que de nouvelles et profondes actions soient menées pour poursuivre le changement.  Il a indiqué que le Gouvernement doit libérer tous les prisonniers politiques. Autre priorité recommandation de l'expert,  l’instauration d’un système judiciaire indépendant et faire respecter l'état de droit.

Le Rapporteur spécial des Nations unies sur la situation de droits de l’homme au Myanmar présentera son rapport lors de la 19e session du Conseil des droits de l'homme prévue à Genève du 27 février au 23 mars prochain.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo, avec un extrait sonore de Tomás Ojea Quintana, Rapporteur spécial de l'ONU sur la situation de droits de l’homme au Myanmar)

Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits humains au Myanmar,
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...