Libye: suite à des affrontements à Kufra, l'ONU soutient les efforts de réconciliation

Écouter /

Des affrontements interethniques qui ont eu lieu récemment dans la ville de Kufra, en Libye, ont fait au moins 100 morts et forcé la moitié des habitants de la ville à prendre la fuite, a indiqué lundi la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL) qui a précisé que la situation restait tendue sur place malgré la fin des combats.

Une équipe composée d’employés de la MANUL et des agences humanitaires de l’ONU en Libye a terminé lundi une visite d’évaluation à Kufra. Selon un communiqué de presse de la MANUL, ils ont constaté que l’accord de cessez-le-feu que les autorités locales ont réussi à négocier tenait toujours.

Les affrontements, qui ont opposé les tribus Toubu et Zwai à Kufra et dans la zone alentour depuis le début du mois, auraient fait plus de 100 morts. Après une période de tensions entre les deux groupes ethniques, des affrontements ont éclaté le 12 février.

La ville de Kufra qui se trouve en plein désert, est un point de passage privilégié pour les migrants qui remontent de l’Afrique subsaharienne vers le nord du continent le plus souvent pour poursuivre leur voyage vers l’Europe.

L’équipe d’évaluation de l’ONU a expliqué qu’environ la moitié des habitants de Kufra ont quitté leurs domiciles pour fuir la violence et ils se sont réfugiés à l’extérieur de la ville en attendant le retour au calme. Quelques 200 migrants ont été bloqués à Kufra et attendent d’être évacués.

L’ONU et ses partenaires humanitaires continuent d’apporter une assistance aux résidents de Kufra, dont de la nourriture, des médicaments, des couvertures et des kits hygiéniques.

La MANUL a de nouveau appelé les communautés Toubu et Zwai à trouver une solution pacifique à leur différend et elle a proposé son assistance aux autorités nationales intérimaires pour réconcilier les deux groupes.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...