FIDA/Paul Kagame : « une agriculture attentive au climat peut faire la différence »

Écouter /

La réunion annuelle du Conseil des gouverneurs du Fonds international de développement agricole (FIDA), se tient ces 22 et 23 février à Rome. Tout au long de ces deux jours la réunion accueillera des personnalités internationales qui se pencheront sur des questions de changement climatique touchant le secteur agricole – multiplication des tempêtes, sécheresse, élévation du niveau des mers.

Les petits exploitants agricoles des pays en développement se trouvent au centre des débats de la FIDA et à la croisée de tous les défis. Pourquoi devrions-nous nous intéresser plus particulièrement à eux? Comment les petits exploitants peuvent-ils faire la différence? Comment peuvent-ils aider à tracer la voie vers une agriculture plus productive et intelligente face au changement climatique?

À quelques mois de la Conférence des Nations Unies pour le développement durable Rio + 20 qui se tiendra cette année au Brésil et dont l’un des thèmes centraux sera l’agriculture intelligente face au changement climatique, les débats du Conseil des gouverneurs soulignent à quel point la sécurité alimentaire et le changement climatique sont inextricablement liés.

Au nombre des intervenants et orateurs à cette trente-cinquième session du Conseil des gouverneurs du FIDA figurent des dirigeants mondiaux, des personnalités internationales, des décideurs et, surtout, des représentants des agriculteurs. Parmi eux, Paul Kagame, Président de la République du Rwanda. Son intervention ce matin a marqué l'audience. Il a expliqué comment une agriculture attentive à l'évolution du climat peut améliorer la production alimentaire et même nourrir une population mondiale croissante.

Très attendue aussi, l'intervention de Bill Gates qui partagera jeudi son point de vue sur l’importance de l’agriculture et sur la façon dont l’amélioration durable de la productivité est susceptible de réduire la pauvreté dans les pays en développement. Il lancera un appel aux acteurs mondiaux et aux gouvernements afin qu’ils adoptent une nouvelle approche pour venir en aide aux petits agriculteurs.

(Mise en perspective de Maha Fayek)

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...