Droits des jeunes filles : maîtriser son corps pour assurer son futur

Écouter /

Dans le cadre de la Commission sur la condition de la femme qui se tient cette année au Siège des Nations Unies à New York du 27 février au 9 mars, la France a organisé ce mardi un événement parallèle aujourd'hui sur « Les jeunes filles : maîtrise du corps et accès au développement ».

Cet événement était l'occasion de mettre l'accent sur l'importance de sensibiliser les jeunes filles par rapport à leurs droits, à leur sexualité et à leur système reproductif, ainsi que de leur donner accès aux services de santé.

L'âge 10-16 ans est un âge « charnière » car les décisions prises pendant cette période peuvent avoir un impact déterminant sur l'avenir des filles et femmes.

Les filles sont souvent contraintes de quitter l'école avant même de finir le primaire.

C'est également à l'âge de la puberté qu'apparaissent les restrictions de mouvement, de déplacement et de choix lorsque le statut juridique de la fille est inférieur à celui des garçons et des hommes.

Roselyne Bachelot en interview avec la Radio des Nations Unies (Photo: A.Yassin-Mohamed)

Actuellement soixante millions de jeunes filles à travers le monde ont été mariées avant l'âge de 18 ans et les grossesses qui suivent augmentent sensiblement les risques de mortalité maternelle.

Autant de constats soulignés lors de cet événement co-présidé par la Ministre des solidarités et de la cohésion sociale de la France, Roselyne Bachelot, et la Ministre de la femme et de la famille tunisienne Sihem Badi.

Roselyne Bachelot revient sur l'importance de cet événement au micro de la Radio des Nations Unies.

(Interview : Roselyne Bachelot, Ministre des solidarités et de la cohésion sociale de la France ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

Le dernier journal
Le dernier journal
31/07/2014
Loading the player ...