ONUCI: Guillaume Ngefa explique le rôle de la division des droits de l'homme

Écouter /

Guillaume Ngefa, le Chef par intérim de la Division des droits de l'homme à l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI),

Guillaume Ngefa, le Chef par intérim de la Division des droits de l'homme à l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI), évoque le rôle de sa Division plus particulièrement pendant la crise postélectorale en Côte d'Ivoire.  La Division des droits de l'homme de l'ONUCI a pour mission de contribuer à la promotion et à la protection des droits de l'homme en Côte d'Ivoire. Son action s'inscrit dans le cadre des normes internationales définies aussi bien par les traités que par les autres textes de référence.

Les tâches assignées à cette Division comprennent essentiellement la promotion et la défense des droits de l'homme en Côte d'Ivoire en prêtant une attention particulière aux actes de violence commis contre les enfants et les femmes, la surveillance ainsi que des enquêtes sur les violations des droits de l'homme pour mettre fin à l'impunité. Il s'agit aussi de l'observation, la vérification et les activités entamées par le bureau à la préparation des rapports sur la situation des droits de l'homme sur l'ensemble du territoire ivoirien. Cette Division doit également intervenir auprès des autorités locales et nationales pour assurer la protection des civils et des groupes vulnérables.

Par ailleurs, le bureau fournit une assistance technique aux instances nationales en matière de renforcement des capacités dans le domaine des droits de l'homme. L'assistance à la mise en place et au fonctionnement de la Commission Nationale des Droits de l'Homme fait également partie des domaines dans lesquels il intervient.

Au sein de l'ONUCI, le bureau joue un rôle de conseil auprès du Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies sur les questions qui relèvent des droits de l'homme. Le Bureau des droits de l'homme prête une attention particulière à la situation spécifique des femmes, des enfants, des minorités, des personnes déplacées et d'autres groupes vulnérables.

(Extrait sonore : Guillaume Ngefa, Chef par intérim de la Division des droits de l'homme ; propos recueillis par Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...