Côte d'Ivoire : mandats d'arrêt contre des pro-Gbagbo au Bénin

Écouter /

Laurent Gbagbo lors de sa comparution à la Cour pénale internationale

Les autorités du Bénin ont commencé à exécuter des mandats d'arrêt contre de hauts responsables du régime de l'ex-Président de la Côte d'Ivoire, Laurent Gbagbo, qui se sont réfugiés dans la sous-région ouest-africaine et sont accusés de concussion, d'atteinte à l'économie publique et de pillage, entre autres. Le Bénin est le premier pays à donner force à ces mandats lancés par la justice ivoirienne.

Le Parquet béninois a transmis 13 mandats d'arrêt internationaux à Interpol à Cotonou. Ces mandats d'arrêt concernent 13 personnes proches de l'ancien chef d'État vivant en exil au Bénin. Les mandats d'arrêt ont été transmis à Interpol pour faire arrêter les personnes concernées. Le Parquet du Bénin l'a fait après avoir été saisi par le Procureur de la République, le juge Kouadio Simplice.

Comme le veut la règle dans ce genre de procédure, l'identité des 13 personnes n'a pas été dévoilée.

Il faut rappeler que dès les premières heures de la fin de la crise postélectorale, le Procureur de la République avait lancé une série de mandats d'arrêt internationaux contre des dignitaires de l'ancien régime en exil au Ghana, au Togo et au Bénin, sans succès jusqu'à présent. Avec l'entrée en jeu d'Interpol, les choses semblent s'accélérer.

(Extrait sonore : Djè Noël, Substitut du Procureur de la République ivoirienne et porte-parole du Parquet d'Abidjan-Plateau ; propos recueillis par Soro Adam's d'ONUCI FM)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...