CITES : vive préoccupation après des massacres d'éléphants au Cameroun

Écouter /

Le Secrétaire général de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages (CITES), John Scanlon, a exprimé mardi sa grave préoccupation sur les récentes informations faisant état du braconnage de près de 450 éléphants dans le Parc National de Bouba Ndjida, au nord du Cameroun.

Les gouvernements de la région sont encouragés à identifiés et à traduire en justice, les criminels responsables et à localiser et saisir l’ivoire braconné. Les pays de transit possible et les pays de destination finale sont également invités à rester extrêmement vigilants et à coopérer.

“Cet incident le plus récent concerne le braconnage d'éléphants à une échelle massive, mais il reflète une nouvelle tendance constatée dans de nombreux Etats de la région où les braconniers bien armés déciment avec des armes sophistiquées des populations d’éléphants, souvent en toute impunité. Le programme de la CITES sur le suivi de l’abattage illégal des éléphants (MIKE) a révélé l’augmentation des niveaux de braconnage en 2011. Cette hausse du braconnage des éléphants est très préoccupante, non seulement pour le Cameroun, un des États membres de la CITES, mais pour tous les 38 États où vivent les éléphants d’Afrique, ainsi que pour le Secrétariat “, a déclaré John Scanlon.

Il est rapporté que les éléphants ont été abattus par des groupes en provenance du Tchad et du Soudan au cours des dernières semaines, profitant de la saison sèche. L'ivoire braconné est censé être échangé contre de l’argent, des armes et de munitions pour soutenir les conflits dans les pays voisins. Une réponse concertée et coordonnée est nécessaire.

Dans son exposé devant le Conseil de sécurité des Nations Unies sur les nouveaux défis à la paix et la sécurité internationales en novembre 2011, le Directeur exécutif de l’ONUDC, Yuri Fedotov, avait soulevé la question de la criminalité de la faune. Interpol et l’ONUDC ont récemment adopté des résolutions fortes concernant l’implication du crime organisé dans le trafic illicite d’espèces sauvages.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...