Aide humanitaire en RCA: l'ONU lance un appel de 134 millions de dollars

Écouter /

La République centrafricaine (RCA) est la crise humanitaire la plus négligée du continent africain. Le Gouvernement et les partenaires humanitaires ont lancé vendredi 17 février le Processus d'Appel Consolidé (CAP) pour la RCA. Au total, 105 projets répartis dans le CAP pour une durée de 12 mois, visent à sauver des vies et réduire la vulnérabilité des personnes touchées par le conflit. L'appel requiert instamment 134 millions de dollars dont 20 millions alloués aux projets jugés hautement prioritaires.

Sans un financement adéquat, accéder aux besoins des populations constitue un défi. « Au cours des deux dernières années, les Appels Consolidés pour la RCA ont reçu moins de 50% de financement. Ce faible taux est une grande préoccupation pour la communauté humanitaire, en particulier en raison des besoins persistants. Je demande donc instamment à la communauté internationale d'accroître son soutien en finançant les projets inclus dans le CAP 2012 pour la RCA », a déclaré le Dr. Zakaria Maïga, le Coordonateur humanitaire des Nations Unies, par intérim en RCA. Ce financement permettra de délivrer une assistance multi-sectorielle à près de 19.867 réfugiés et 94.386 déplacés internes, dont 21.500 personnes nouvellement déplacées en 2012, et 71,601 rapatriés et les communautés hôtes.

Malgré des années d'aide humanitaire, la RCA demeure fragile, avec une violence récurrente qui menace la résilience d'une population déjà faible. Après des discussions approfondies et d'analyse de la situation complexe du pays, lors de l'atelier CAP 2012, les acteurs humanitaires se sont accordés sur deux objectifs stratégiques pour guider leurs réponses: 1) S'assurer que les personnes touchées par les conflits et autres crises humanitaires accèdent aux services de base et promouvoir le respect de leurs droits humains fondamentaux ; 2) Renforcer la capacité des personnes touchées par la crise et encourager leur autonomisation.

Selon Jean-Sébastien Munie, Chef de bureau du Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA) en RCA, « La plupart des acteurs humanitaires décrivent la crise comme étant une urgence oubliée, aggravée par l'insuffisance de financement. En raison d'un niveau extrême de vulnérabilité, la plupart des incidents conduisent à une crise humanitaire, nécessitant une aide d'urgence. Un appui encore plus substantiel de la part des donateurs est donc essentiel ».

Les 105 projets présentés par les Nations Unies et les organisations non gouvernementales dans le CAP ciblent 1.9 million de bénéficiaires (plus de 45% de la population estimée). La communauté internationale est donc invitée à allouer 134 millions de dollars afin d'atténuer les souffrances et de réduire la vulnérabilité d'un pays affectés par les conflits armés sporadiques.

(Extrait sonore : Elisabeth Byrs, porte-parole de l'OCHA)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...