Afghanistan : après les attaques de samedi devant les bureaux de l'ONU, la prudence est de mise

Écouter /

UN Photo/Marie Frechon

Des manifestants mécontents du fait que des soldats américains aient brûlé des exemplaires du Coran auraient été à l'origine d'une attaque devant les bâtiments de l'ONU à Kunduz au nord de l'Afghanistan.

L'attaque a fait plusieurs victimes parmi les forces de sécurité nationale afghane qui sont intervenues pour protéger l'ONU, et également parmi les manifestants qui s'étaient rassemblés devant le bureau de l'ONU.

Selon la presse, au moins 30 personnes auraient été tuées dans des troubles suite à l'incident. Des soldats américains chargés de se débarrasser d'un grand nombre de documents, dont plusieurs Corans, n'ont pas suivi la façon de le faire selon le rite islamique.

Même s'il n'existe aucune victime parmi les rangs de l'ONU, la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) a décidé de déplacer temporairement les membres du personnel de l'ONU de son bureau à Kunduz.

(Mise en perspective de Maha Fayek)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...