Soudan du Sud : retour au calme à Pibor, dans l'Etat de Jonglei

Écouter /

Ces mères et leurs enfants, près de Pibor dans l'Etat de Jonglei, sont déplacés suite aux tensions ethniques (UN Photo/Isaac Billy)

La Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) constate un retour au calme jeudi 5 janvier à Pibor, l'un des villages de l'Etat de Jonglei, à l'Est du pays qui a été depuis quelques jours le théâtre d'affrontements sanglants entre les ethnies Lou Nuer et Murle. 400 Casques bleus supplémentaires ont été déployés dans cette région afin d’assurer la sécurité et organiser le retour d’environ 50.000 déplacés qui ont fui les violences.

Selon le porte-parole de la MINUSS, Kouider Zerrouk « la situation aujourd’hui à Pibor est plutôt calme, les Lou Nuer ont quitté le village de Pibor en direction de leurs habitations depuis deux jours, nous contrôlons ce mouvement de population. Nous pouvons confirmer qu’il n’y a aucune présence des éléments qui avaient initié les attaques contre les civils ». « Nous sommes présents à Pibor et ses alentours. Il y a plus de 400 Casques bleus qui apportent une aide substantielle aux éléments de l’armée et à la police sud-soudanaises afin de permettre aux civils de retourner dans leurs maisons et retrouver leur vie initiale mais également pour ceux qui se trouvent toujours à l’extérieur de la ville, leur permettre de revenir sains et saufs », a-t-il ajouté.

Il a indiqué que la Mission coordonne des activités avec des institutions du gouvernement sud-soudanais et les agences humanitaires, notamment le Programme alimentaire (PAM) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) afin de répondre aux besoins humanitaires des populations déplacées. « Il y a beaucoup de civils en dehors de Pibor, nous ne savons pas vraiment où ils sont localisés. On estime qu’il y a environ 50.000 déplacés qui ont fui », a souligné Kouider Zerrouk.

L’Etat du Jonglei est le théâtre d’une série d’attaques et de contre-attaques entre les ethnies Lou Nuer et Murle, qui s’affrontent depuis longtemps sur des questions de pâturages, d’accès à l’eau et de bétail.

(Extrait sonore : Kouider Zerrouk, porte-parole de la MINUSS ; propos recueillis par Donn Bobb)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...