Somalie: deux grenades contre la base de l'ONU à Mogadiscio

Écouter /

Une famille de déplacés somaliens-Photo: HCR-.S.M.Nor

Des rebelles somaliens ont lancé jeudi deux grenades contre le complexe des Nations Unies à Mogadiscio, sans faire de victimes, peu après une explosion près d’un camp de réfugiés, toujours dans la capitale somalienne.

“Il y a eu une attaque à la grenade contre le complexe des Nations Unies mais heureusement les grenades ont atterri dans un bâtiment vide près du complexe”, a indiqué l'ONU. L’assaut n’a pas fait de victimes.

Une explosion s’était produite auparavant dans une autre partie de la ville, le district d’Hodan, peu après le départ d’une équipe de journalistes dans la zone. Ils étaient invités par l’ONU pour observer l’aide humanitaire apportée à la Somalie, où l’état de famine a été décrété il y a tout juste six mois.

Plusieurs personnes ont été atteintes par cette attaque visant apparemment des réfugiés qui venaient de recevoir des rations alimentaires, selon une source de la sécurité onusienne qui ne pouvait apporter plus de détails.

Les attaques n’ont pas été revendiquées dans l’immédiat mais les rebelles islamistes shebab qui se revendiquent d’Al-Qaïda mènent régulièrement des actions de guérilla à Mogadiscio depuis qu’ils en ont été délogés en août sous la pression du gouvernement de transition (TFG) et de la force de l’Union africaine (AMISOM) qui le soutient.

Le complexe de l’ONU à Mogadiscio avait déjà subi, le 10 janvier, une attaque à la grenade, qui n’avait pas fait de victimes.

La Somalie, en état de guerre civile et sans gouvernement effectif depuis 1991, est un des pays les plus dangereux pour les humanitaires.

(Extrait sonore : Ari Gaitanis, porte-parole de l'ONU en Somalie)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...