RDC : l'épidémie de choléra a déjà fait près de 587 morts

Écouter /

L'OMS collabore avec le PAM pour la distribution de médicaments dans les zones de santé affectées-Photo:OMS

L’épidémie du choléra en République démocratique du Congo a dépassé les 21 800 cas, dont près de 587 mortels. Selon les dernières statistiques de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) publiées le 18 janvier, l'épidémie de choléra s'installe de plus en plus dans les provinces en épidémie le long du fleuve Congo où elle franchit le cap de 8 000 cas.

L'épidémie de choléra, qui sévit dans quatre provinces situées le long du fleuve Congo depuis l'année dernière, demeure une préoccupation sanitaire majeure pour les autorités congolaises et les partenaires humanitaires. Au 8 janvier 2012, 8 092 cas dont 436 décès ont été enregistrés au Bandundu, dans l’Equateur, dans la Province orientale et la Ville Province de Kinshasa. Ces dernières semaines, d'inquiétantes flambées ont été notées à Bunia, Geti, Lita et Tchomia, situées dans le district de l'Ituri de la Province orientale, où 519 cas dont 22 décès ont été enregistrés du 5 décembre 2011 au 15 janvier 2012.

À Kinshasa, 32 cas ont été enregistrés la première semaine de l'année ; la ville avait enregistré près de 351 cas en décembre. À Bunia, l'ONG Médecins Sans Frontières (MSF) a installé un centre de traitement de choléra près de l'Hôpital général de référence de Bunia tandis qu'une ONG nationale a mis à disposition des kits choléra et du personnel.

Les organisations Solidarités International et Oxfam GB vont s'occuper des activités d'eau, d’hygiène et d’assainissement. Parmi les provinces endémiques du Katanga, Maniema, Nord-Kivu et Sud-Kivu, le Sud-Kivu est le plus inquiétant car 16 zones de santé sur les 34 que compte la province continuent de notifier des cas. Dans la capitale provinciale Bukavu où plus de 150 cas ont été enregistrés depuis le début de l'année, les zones de santé de Bagira Kasha, Ibanda et Kadutu figurent parmi les plus affectées. Face à cette poussée, une poignée de zones – Minova, Kabare et Miti Murhesa – donne des signes positifs de régression de la maladie.

Au 8 janvier 2012, 13 612 cas dont 148 décès avaient été enregistrés dans les provinces endémiques.

Face à cette flambée, l'OMS et le Fonds des Nations Unies pour l'enfance ont récemment soumis une requête de financement d'environ 20 millions de dollars au Fonds central d'intervention d'urgence pour poursuivre la lutte contre l'épidémie. En 2011, ces deux agences avaient reçu 4 millions de dollars US.

(Extrait sonore : Dr Kossi Ayingan, Expert à l'OMS et Coordonnateur du cluster Santé ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Classé sous Reportages, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...