OMI : renforcer la lutte contre la piraterie

Écouter /

Des pirates somaliens lors de leur arrestation (Photo : OMI)

La lutte contre les actes de piraterie au large de la Somalie se poursuit. Malgré les progrès réalisés par les autorités, on compte actuellement une dizaine de bateaux qui sont tombés aux mains des pirates et 200 marins pris en otages.

Le nouveau Secrétaire général de l'Organisation maritime internationale (OMI), Koji Sekimizu, est venu à New York pour s'entretenir avec le chef de l'ONU, Ban Ki-moon, à propos de la collaboration entre les deux organisations pour mettre fin à ce fléau. Koji Sekimizu espère, dans le cadre de la mise en oeuvre du Code de conduite de Djibouti, former les policiers, y compris les gardes-côtes.

« Nous voulons également créer des mécanismes de surveillance et former les juristes afin que les pirates soient dûment traduits en justice »; dit-il au micro de la Radio des Nations Unies.

« Il y a des signes encourageants de réduction des incidents. Avec les efforts des Nations Unies, je suis certain que nous pouvons éliminer la menace de la piraterie au large des côtes somaliennes », a-t-il ajouté.

(Extrait sonore : Koji Sekimizu, Secrétaire général de l'Organisation maritime internationale; propos recueillis par Daniel Dickinson)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...