Mozambique : 117 000 personnes victimes des tempêtes et des inondations

Écouter /

le cyclone tropical Funso

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA), près de 117 000 personnes ont été touchées et quarante sont décédées à la suite de deux tempêtes tropicales survenues entre le 18 et le 26 janvier 2012 et des inondations qui ont suivi. Ce bilan provisoire devrait augmenter au fur et à mesures des résultats obtenus par l’évaluation menée actuellement par des équipes conjointes multisectorielles.

Au nord du Mozambique, le cyclone tropical Funso – une tempête de catégorie 4 – a frappé la province de Zambezia, le 20 janvier, touchant environ 65 000 personnes et causant des inondations et des dégâts aux maisons, écoles et centres de santé. Dans le sud du Mozambique, les flots du High River en provenance des pays situés en amont, en particulier l’Afrique du Sud et le Swaziland, combinés aux fortes pluies générées par la tempête tropicale Dando, ont touché environ 51 670 personnes. L’évaluation des dégâts et la fourniture d’une assistance dans les provinces de Maputo, de Maputo-Ville, de Gaza et de Zambezia continue.

Le grossissement des eaux du fleuve Limpopo a provoqué une augmentation rapide des niveaux hydrométriques, au-delà de la capacité du barrage de Massingir. Pour maintenir la sécurité des barrages et des capacités opérationnelles, les autorités ont été contraintes de relâcher de grands volumes d’eau. Une campagne de sensibilisation grâce aux radios communautaires et aux comités locaux de gestion des risques de catastrophe a permis le rapide déplacement d’environ 1548 ménages, soit 7740 personnes vers un terrain plus élevé.

Le pays reste en alerte orange, ce qui signifie que les mesures nécessaires et les ressources doivent être prépositionnées et prêtes à être utilisées pour aider les populations dans le besoin, si une urgence se produit.

Les besoins immédiats identifiés sont les suivants: des comprimés de chlore, des latrines, des feuilles de plastique, des kits d’abri, des tentes-écoles et de la nourriture. Un support technique pour une évaluation rapide et la coordination dans le domaine est également nécessaire. D'ores et déjà le ministère de la santé a distribué 12,5 tonnes de chlore pour prévenir l’apparition de maladies d’origine hydrique. Dans la province de Zambézia, il y a un besoin urgent de 16 000 kits d’abri pour les familles touchées.

(Extrait sonore : Elisabeth Byrs, porte-parole de l'OCHA)

Classé sous L'info, Le journal direct.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...