Le PAM et la France signent un accord de partenariat

Écouter /

Le PAM, le Programme alimentaire mondial et le Ministère français des affaires étrangères et européennes ont signé jeudi 5 janvier un accord de partenariat visant à renforcer le déploiement de l’aide d’urgence à travers le réseau des Dépôts de réponse humanitaire des Nations Unies, le UNHRD.

 « Après la signature en 2009 d’un accord de partenariat sur la mise à disposition de personnels de réserve, la France marque une nouvelle étape dans sa coopération opérationnelle avec le PAM dans le cadre de l’UNHRD, augmentant ainsi ses capacités d’intervention rapide », souligne Wolfgang Herbinger, le Directeur logistique du PAM. Devenir le partenaire de l’UNHRD et le 47ème utilisateur du réseau permettra à la France d’augmenter ses capacités d’intervention en cas de crise humanitaire.

Le réseau des Dépôts de Réponse humanitaire des Nations Unies est un outil de préparation et de soutien aux efforts de gestion des stocks stratégiques d’aide d’urgence pour l'ONU, les organisations gouvernementales et non gouvernementales et les organisations internationales. Il sert la communauté humanitaire par le pré-positionnement et le déploiement d’aide d’urgence en soutien aux opérations humanitaires.

L’UNHRD a établi stratégiquement ses cinq dépôts à proximité des zones sujettes aux catastrophes et crises, au sein de plates-formes aéroportuaires, à proximité des principaux ports et corridors internationaux. Ainsi, l’aide d’urgence peut être acheminée sur les théâtres de crise partout dans le monde dans un délai de 24 à 48 heures.

Le premier entrepôt de réponse humanitaire a été mis sur pied par le PAM, en 2000, à Brindisi, en Italie. Depuis 2006, le PAM a constitué quatre autres dispositifs similaires dans des endroits stratégiques aux quatre coins du monde. Il s'agit de Panama City, au Panama ; Accra au Ghana ; Dubaï aux Emirats Arabes Unis et Subang en Malaisie. En 2010, les équipes de l’UNHRD ont organisé près de 400 opérations, expédiant plus de 9000 tonnes d’articles de secours, d’une valeur totale de 35 millions de dollars.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...