Haïti : deux ans après le séisme, le défi de la reconstruction

Écouter /

Vue aérienne des bureaux de l'ONU en Haïti après le tremblement terre du 12 janvier 2010

Deux années après le séisme qui a dévasté Haïti, il reste encore près de 500 000 Haïtiens dans les camps, soit le tiers de ceux qui vivaient sous des tentes. Du côté des nouvelles encourageantes, les humanitaires estiment que près de la moitié des débris ont été dégagés même si 5 millions de mètres cubes de débris jonchent encore les rues de la capitale Port-au-Prince et des régions touchées par la catastrophe.

Autre nouvelle encourageante, l'amélioration du sort des enfants. Cette année, même les enfants dans les camps sont de retour à l’école. L’UNICEF a par exemple aidé plus de 750.000 enfants à retourner à l’école et plus de 80.000 d’entre eux sont désormais scolarisés dans 193 écoles résistantes aux séismes et construites par l’agence. Plus de 120.000 enfants bénéficient de 520 espaces « amis des enfants ». Plus de 15.000 enfants malnutris ont reçu des soins dans les 314 programmes d’alimentation thérapeutique soutenus par l’UNICEF. Enfin, 95 communautés rurales ont lancé de nouveaux programmes pour améliorer l’assainissement.

Après le temps de l'urgence humanitaire, celle de la transition, désormais place à la reconstruction durable. Car avec près de 60% de chômage, Haïti reste un Etat fragile, confronté à une pauvreté chronique. Dans ces conditions, la reconstruction est la priorité pour 2012. Le PNUD a par exemple créé 300.000 emplois temporaires depuis le tremblement de terre. Des emplois dans le secteur du déblaiement, du ramassage des ordures et de la réduction des catastrophes ont été créés.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo, avec un extrait sonore de Corinne Momal-Vanian, Directrice du Service de l'information de l'Office des Nations Unies à Genève)

Classé sous L'info, Le journal direct.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...