Fidji : la chef des droits de l'homme de l'ONU salue la levée de l'état d'urgence

Écouter /

La Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH), Navi Pillay, a salué lundi la levée de l’état d’urgence aux Fidji, estimant que cela constituait un pas dans la bonne direction vers le respect des droits de l’homme dans le pays.

« L’état d’urgence a gravement restreint le droit au rassemblement public et à la liberté d’expression et il a donné aux autorités des pouvoirs étendus en matière d’arrestation et de détention », a déclaré Navi Pillay.

« Je salue l’annulation de l’état d’urgence et j’encourage le gouvernement à poursuivre dans cette dynamique positive en prenant des mesures concrètes pour assurer le respect complet des droits de l’homme et de la primauté de la loi », a-t-elle poursuivi.

Navi Pillay a rappelé que les Fidji s’étaient engagées devant le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies à lever les mesures d’urgence lors de son examen périodique universel en 2009, et que le pays a désormais respecté sa promesse.

La Haut Commissaire a exprimé sa préoccupation concernant le fait que récemment des personnes critiques envers le gouvernement ont fait l’objet de poursuites criminelles, de détentions arbitraires et d’autres formes d’intimidation.

« Le fait de réduire au silence les voix critiques avec de telles mesures constitue une violation des standards internationaux des droits de l’homme. J’exhorte le gouvernement à assurer que la primauté de la loi soit respectée et que la société civile puisse opérer sans craintes », a indiqué Navi Pillay.

« Alors que les Fidji entament un processus d’élaboration d’une constitution et que le pays prépare les élections prévues en 2014, j’ai hâte de voir le développement d’un environnement dans lequel les citoyens et les organisations de la société civile puissent participer pleinement », a-t-elle ajouté.

Le bureau régional du HCDH dans le Pacifique se tient prêt à soutenir les efforts nationaux pour continuer la promotion et la protection des droits de l’homme sur le terrain, a précisé la Haut Commissaire.

(Extrait sonore : Rupert Colville, porte-parole du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme; propos recueillis par Patrick Maigua)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...