Darfour : des progrès politiques à confirmer

Écouter /

Hervé Ladsous (à gauche), Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, et Daffa-Alla Elhad Ali Osman (à droite), Représentant permanent du Soudan, lors de la séance du Conseil de sécurité (UN Photo/Evan Schneider)

Le Conseil de sécurité a examiné ce matin la situation au Darfour ainsi que le mandat de la MINUAD, l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour. Les quinze ont notamment entendu le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, qui sur la base du dernier rapport de Ban Ki-moon du 30 décembre, mais également d'informations parvenues ces dernières 24 heures, a insisté sur les aspects politiques, sécuritaires et humanitaires.

Hervé Ladsous a souligné la nécessité d'appliquer le document de Doha mais aussi de convaincre le gouvernement et les parties non-signataires de retourner à la table de négociations. Il a ainsi fait remarquer que depuis la signature du Document de Doha le 14 juillet dernier, le gouvernement et les mouvements non-signataires ne se sont pas rencontrés et que la fenêtre de trois mois offerte par le gouvernement aux parties susceptibles de vouloir signer le Document a expiré en octobre.

Le patron des Casques bleus a, par ailleurs, fait observer que les conséquences sur le processus de paix de la mort de Khalil Ibrahim, le chef du JEM, le Mouvement pour la justice et l'égalité, deviendront claires avec le temps. Néanmoins, sa mort semble avoir réduit la possibilité de reprise des pourparlers entre son mouvement et le gouvernement dans un futur proche.

Hervé Ladsous a également a souligné que dans son dernier rapport, le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon, en concertation étroite avec l'Union africaine, développe une feuille de route pour la paix au Darfour. Cette feuille de route vise à donner aux Nations Unies et à l'Union africaine un cadre pour faciliter de manière conjointe les pourparlers entre les parties dans trois domaines majeurs : soutien de l'exécution du Document de Doha, engagement continu avec le gouvernement et les mouvements non-signataires afin d'encourager les négociations et soutien au dialogue interne au Darfour.

(Extrait sonore : Hervé Ladsous, Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...