Crise humanitaire en Somalie : l'attention continue de la communauté internationale toujours requise

Écouter /

Six mois après que la famine ait été déclarée dans certaines parties de la Somalie, les humanitaires appellent le monde à ne pas oublier le sort de quatre millions de Somaliens qui ont un besoin urgent d'assistance.

« Nous avons été en mesure de stopper la spirale de la famine pour 500 000 personnes parmi celles les plus à risque l'année dernière », a déclaré le Coordonnateur humanitaire de l'ONU pour la Somalie, Mark Bowden, lors d'une conférence de presse à Genève.

« Malgré les progrès importants accomplis pour faire face à la famine dans le sud de la Somalie en 2011, quatre millions de personnes ont un besoin urgent d'aide dans le pays. »

Le progrès peut très facilement glisser vers l'arrière si une aide importante et des fonds ne sont pas déboursés immédiatement en faveur des plus démunis.

La crise en Somalie demeure la plus importante du monde et continuera jusqu'à Septembre prochain. Elle exige une attention de la communauté internationale et l'engagement rapide des donateurs. Selon les humanitaires 1,5 milliard de dollars sont nécessaires pour sauver des vies et donner aux Somaliens la possibilité de devenir autonomes dans le futur. Les projets humanitaires de cette année sont conçus pour offrir à 500 000 somaliens une aide de toute urgence, tels que nourriture, eau potable, installations sanitaires et soins médicaux, tandis qu'environ 486 millions de dollars seront utilisés pour aider les Somaliens à restaurer leurs moyens de subsistance perdus dans la sécheresse.

Selon Elisabeth Byrs, porte-parole du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies, la riposte amplifiée de la communauté internationale en réponse à la crise en Somalie l'année dernière a contribué à nourrir plus de 450 000 enfants, à enrayer la propagation de maladies comme la diarrhée aqueuse aiguë et la rougeole. Cela prouve que la réaction rapide et dotée de ressources suffisantes peut être efficace, malgré les obstacles considérables auxquels sont confrontés les humanitaires en Somalie.

(Interview : Elisabeth Byrs, porte-parole du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies ; propos recueillis par Maha Fayek)

Classé sous Dossiers.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...