Côte d'Ivoire: un meeting pro-Gbagbo attaqué ; plusieurs blessés

Écouter /

Plusieurs personnes ont été blessées samedi 21 janvier à Abidjan lors de l'attaque d'un meeting de partisans de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo par des jeunes. Ce rassemblement a finalement été annulé.

Réunis sur une grande place du quartier de Yopougon, fief de Laurent Gbagbo, pour un meeting du Front populaire ivoirien (FPI, ex-parti au pouvoir), les partisans de l'ancien président ont essuyé plusieurs assauts de jeunes qui leur ont lancé des pierres. Les policiers ont tiré plusieurs fois des gaz lacrymogène mais n'ont pu maîtriser la situation, tandis que des pro-Gbagbo répliquaient en lançant à leur tour des pierres à leurs agresseurs.

Le président du FPI, Miaka Oureto, avait à peine commencé son discours lorsque les jets de pierres ont redoublé, visant notamment la tribune. Jusque-là en retrait du lieu du meeting, les jeunes hostiles aux pro-Gbagbo ont alors gagné la place, où ils ont emporté chaises et bâches destinées au rassemblement.

Un important dispositif de police et de gendarmerie, appuyé par l'Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire (ONUCI), avait été déployé autour de la place, où le FPI comptait faire sa « rentrée politique » de janvier.

Plusieurs rassemblements pro-Gbagbo, notamment à Abidjan, ont été émaillés de violences depuis la fin de la crise postélectorale de décembre 2010 à avril 2011, attribuées par le FPI aux soldats des Forces républicaines (FRCI) ou aux pro-Ouattara.

Parmi les réactions, celle de la Ligue ivoirienne des droits de l'homme (LIDHO), qui demande une enquête urgente pour établir les responsabilités et punir les coupables afin que de telles situations ne se reproduisent plus.

(Extrait sonore : Okou Légré, Président par intérim de la LIDHO ; propos recueillis par Jean Noël Kouamé d'ONUCI FM)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...