Côte d’Ivoire : l’ONU plaide pour un financement soutenu de l’action humanitaire

Écouter /

La Sous-secrétaire générale des Affaires humanitaires des Nations Unies, Catherine Bragg

La Sous-Secrétaire générale des Nations Unies aux affaires humanitaires et Coordonnatrice adjointe des secours d’urgence, Catherine Bragg, a conclu mercredi 18 janvier une visite de trois jours en Côte d’Ivoire en réitérant son appel aux donateurs afin d’assurer la continuité des actions humanitaires tout au long de l’année 2012.

« L’aide aux plus vulnérables demeure une priorité absolue, en particulier dans l’ouest et le sud-ouest du pays. Des besoins importants subsistent dans de nombreux domaines tels que la protection des civils, la restauration des moyens de subsistance, la fourniture d’abris, l’accès aux services de base, le retour volontaire et la réintégration des personnes déplacées et des réfugiés », a déclaré Catherine Bragg.

Afin de soutenir et de démarrer cette réponse humanitaire vitale pour l’année 2012, le Fonds central d’intervention d’urgence (CERF) vient d’allouer 8 millions de dollars, soit 4 milliards de francs CFA, pour les projets humanitaires en Côte d’Ivoire.

« Un retrait prématuré des acteurs humanitaires pourrait avoir pour conséquence une aggravation de la situation. Il est donc essentiel que des ressources financières soient disponibles pour assurer la continuité de l’action humanitaire », a souligné Bragg. Elle a réaffirmé la volonté de la communauté humanitaire de poursuivre son engagement en faveur de la population ivoirienne lors d’entretiens avec le Président Alassane Ouattara, le Premier ministre Guillaume Soro, en présence du Ministre de l’intérieur, Hamed Bakayoko, et le Ministre des droits de l’homme et des libertés publiques, Gnénéma Coulibaly. Elle a également rencontré le Ministre des affaires étrangères, Daniel Kablan Duncan. Lors de ces entretiens, les autorités ivoiriennes ont fait part de leur vision pour l’avenir ainsi que des mesures entreprises pour répondre aux nombreux défis auxquels est confrontée la Côte d’Ivoire après plus de dix ans de crise.

Catherine Bragg a souligné le fait qu’il est important que le Plan national de développement 2012-2015, qui va être prochainement adopté par le gouvernement, soutienne l’action humanitaire. De même, elle a souligné l’importance de s’attaquer aux problèmes de fonds dont les causes sont structurelles et aux conséquences des crises successives qui ont affecté la Côte d’Ivoire depuis plus de dix ans. L’accent devrait également être mis sur la réforme des services de sécurité, sur le désarmement, la démobilisation et la réintégration, ainsi que sur la réforme de la justice.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...