CAN sans sida : le football africain au service de la lutte contre le sida

Écouter /

 


Du 21 janvier au 12 février 2012, le Gabon accueille avec la Guinée Équatoriale, le 3ème plus grand événement de football au monde : la coupe d'Afrique des nations – CAN 2012.

Des millions d'Africains auront les yeux rivés sur les matchs pour soutenir leurs équipes, l'occasion de capter leur attention et de les sensibiliser au sida sur leur continent.

C'est l'objectif de la campagne « CAN sans sida : 3-0 contre le sida ». Une campagne qu'a mis sur pied la Première dame du Gabon Sylvia Bongo Ondimba en collaboration avec ONUSIDA, et qui s'appuie sur la popularité du football pour faire passer le message qu'en 2012 « l'objectif zéro nouvelles infections HIV, zéro discrimination et zéro décès liés au SIDA » est à la portée de l'Afrique.

Car, pour reprendre les mots du Directeur exécutif de l'ONUSIDA, Michel Sidibé : «depuis que le SIDA existe, l'Afrique n'a jamais connu un contexte aussi favorable qu'aujourd'hui pour protéger les femmes, les hommes et les enfants des nouvelles infections à VIH et maintenir les personnes séropositives en vie. Cela doit maintenant être son objectif ultime. »

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

Classé sous L'info, Santé.

"CAN sans sida" : le football africain au service de la lutte contre le sida

Écouter /

A la veille du coup d'envoi de la Coupe d'Afrique des Nations 2012 (CAN), le Directeur exécutif d'ONUSIDA, Michel Sidibé, attire l'attention sur l'initiative de la première Dame gabonaise, Sylvia Bongo Ondimba, « CAN sans sida ».

« CAN sans Sida » c'est la campagne qui s'appuie sur la popularité du football pour faire passer le message qu'en 2012 « l'objectif zéro nouvelles infections HIV, zéro discrimination et zéro décès liés au sida » est à la portée de l'Afrique.

Dans un éditorial publié ce vendredi, Michel Sidibé indique que « depuis que le sida existe, l'Afrique n'a jamais connu un contexte aussi favorable qu'aujourd'hui pour protéger les femmes, les hommes et les enfants des nouvelles infections à VIH et maintenir les personnes séropositives en vie, et cela doit maintenant être son objectif ultime. »

Le chef de l'ONUSIDA explique que depuis plus de 30 ans, l'Afrique et les Africains sont à l'épicentre de l'épidémie et au cœur de la riposte. Depuis quelques années, l'intensification des efforts à l'échelle du continent a produit des résultats étonnants. Selon lui, aujourd'hui partout en Afrique, des bébés naissent sans le VIH, même si leur mère vit avec le virus ; et le nombre total de nouvelles infections VIH a baissé de 26% par rapport au pic de l'épidémie en 1997.

Pour Michel Sidibé il ne faut pas laisser passer « ce moment unique ». Il faut profiter des nouvelles découvertes et des approches novatrices pour « modifier de façon spectaculaire le cours de l'épidémie ».

Aussi la Coupe d'Afrique des Nations 2012, offre-t-elle une opportunité exceptionnelle de mobiliser et de redynamiser les Africains contre le sida, à l'heure où des millions d'entre eux s'apprêtent à soutenir leur équipe. C'est pourquoi au moment où les seize nations participant au tournoi se préparent à faire la fierté de leurs supporters, le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) soutient la campagne innovante de sensibilisation au sida de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba, « qui illustre parfaitement le leadership et l'engagement de la première Dame du Gabon à l'égard de la riposte au sida ».

(Extrait sonore : Message vidéo de sensibilisation campagne « CAN sans sida »)

Classé sous L'info, Le journal direct, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...