Ban Ki-moon/second mandat : le patron de l'ONU mise sur le développement, la prévention et les jeunes

Écouter /

Ban Ki-moon présente à l'Assemblée générale son plan d'action pour son second mandat (UN Photo/Mark Garten)

Les cinq piliers de développement de Ban Ki-moon, qui constituent ces cinq priorités pour les cinq années à venir, ont été présentés en long et en large ce matin à l'Assemblée générale des Nations Unies.

Prévenir les conflits et les catastrophes, les violations des droits de l'homme et les entraves au développement, apprivoiser les replis et les échecs : La prévention est désormais la priorité des priorités de Ban Ki-moon. Une prévention qui servira de socle pour bâtir un monde plus sûr et plus sécurisé, promouvoir et faire valoir les principes fondamentaux de la démocratie, soutenir les pays en transition.

Ban Ki-moon a un programme d'action bien chargé, mais bien ciblé aussi pour les cinq prochaines années. En plus de la prévention, il mise aussi sur les jeunes et compte leur accorder la plus grande attention. À l'instar de la nouvelle entité pour les femmes créée en 2010, il va donc s'occuper des nouvelles générations, en créant notamment le tout nouveau poste de Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour les jeunes. Autre priorité au cours des cinq prochaines années, les Nations Unies et leur patron souhaitent balayer cinq des principales causes de décès dans le monde : les décès dus au paludisme, à la polio, aux nouvelles infections au VIH/sida, au tétanos et aux maladies maternelles et néonatales. Les plans de réduction de la rougeole pour le second mandat de Ban Ki-moon sont de 95%. Et pour les résultats escomptés, une stratégie mondiale intégrale sur les femmes et la santé des enfants et le déploiement de services de santé reproductive sera mise en œuvre.

Enfin, une attention particulière sera accordée aux inégalités et aux pays les plus vulnérables, notamment ceux qui n'ont pas réalisés des progrès suffisants.

(Mise en perspective de Maha Fayek, avec un extrait sonore de Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...