Afrique de l'Ouest : Saïd Djinnit appelle à la vigilance

Écouter /

Saïd Djinnit Représentant spécial des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest

Le Conseil de sécurité, présidé par l'Afrique du Sud, a examiné lundi matin la situation en Afrique de l'Ouest. Les quinze ont entendu le Représentant spécial des Nations Unies pour la sous-région. Saïd Djinnit a estimé qu'au cours du second semestre 2011, la situation dans la quinzaine de pays concernés a évolué de façon positive, mais qu'il importe de rester vigilant.

Saïd Djinnit a souligné la fragilité des progrès accomplis au cours des six derniers mois, comme l'on montré les récents événements en Guinée-Bissau ou l'inquiétante montée en puissance du groupe Boko Haram au Nigéria. De même, la tenue, dans des contextes délicats, d'élections présidentielles au Ghana, en Guinée-Bissau, au Mali, au Sénégal et en Sierra Leone, d'élections législatives en Guinée, ainsi que le fléau croissant de la criminalité organisée et de la corruption, doivent inciter à la prudence.

Le Représentant spécial a également mis en exergue les menaces que fait peser le fléaux du trafic de drogues, en appelant à lutter avec constance et à intervenir tout au long de la chaîne, que ce soit dans les pays producteurs de drogues, que dans les pays de transit, et les pays destinataires, où résident les consommateurs.

Tout en rendant hommage aux efforts déployés par les Etats, les organisations régionales et les organisations de la société civile d'Afrique de l'Ouest, Saïd Djinnit a pointé du doigt la recrudescence des menaces transfrontalières, en particulier des actes de piraterie dans le Golfe de Guinée. Il a aussi exhorté à tenir davantage compte des conséquences sécuritaires et humanitaires de la crise libyenne, en particulier au Mali et au Niger, des pays selon lui fortement fragilisés par le retour des “retournés” dans la région. Il a insisté sur les efforts visant à améliorer la réinsertion des personnes ouest-africaines ayant du quitter la Libye et rentrer dans leur région d'origine.

Enfin, Saïd Djinnit a mis en avant, la volonté du Bureau des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest, d'organiser au cours des prochains mois, chaque fois que de besoin, des conférences thématiques pour promouvoir la démocratie et la prévention des conflits et des crises dans la sous-région.

(Extrait sonore : Saïd Djinnit Représentant spécial des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...