Yémen : l'ONU condamne la poursuite des violences

Écouter /

des jeunes enfants sont coupés de vivre et de soin à cause des violences dans la région

Au Yémen, les agences humanitaires et les ONG sont extrêmement choquées par les violences et les combats intenses qui se sont produits depuis le 1er décembre à Taiz, à une centaine de kilomètres de Sanaa, la capitale.

Le Haut commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme a également condamné mardi la poursuite des attaques contre des civils, en particulier dans la ville de Taëz, où des informations font état de plus de 20 personnes tuées par balles et par l’explosion d’obus depuis jeudi, notamment trois enfants. Les bilans font état de 22 morts et de 83 blessés.

Conformément à l’accord sur le transfert pacifique du pouvoir signé le 23 novembre à Ryad, M. Saleh doit quitter le pouvoir fin février.

Retour sur le contexte des violences et l'appel lancé par la communauté internationale, avec Elisabeth Byrs, porte-parole du Bureau de la Coordination humanitaire des Nations Unies.

(Extrait sonore : Elisabeth Byrs, porte-parole de la Coordination humanitaire des Nations Unies ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...