Soudan du Sud : Inquiétudes du HCR alors que les affrontements se rapprochent d'un site de réfugiés

Écouter /

Ces personnes sont déplacées par le conflit au Sud-Kordofan, comme des milliers d'autres plus tôt cette année (UN Photo/Paul Banks)

Près de 20 000 réfugiés au Soudan du Sud se trouvent dans une situation de plus en plus dangereuse alors que les combats font rage près de la frontière nord avec le Soudan. Alors que les affrontements armés dans la zone frontalière de Jau n'ont pas atteint le site d'installation de réfugiés de Yida qui se trouve quelques kilomètres plus loin, les craintes d'attaques ont fait fuir certains réfugiés dans la brousse. L'insécurité croissante a également affecté l'accès humanitaire et l'acheminement de l'aide, provoquant des perturbations fréquentes dans l'assistance fournie à Yida.

Le HCR continue de travailler avec ses partenaires à Yida pour fournir des services d'urgence comme des vivres, de l'eau et des soins de santé aux réfugiés ayant fui la région du Sud-Kordofan au Soudan ces derniers mois. Entre 60 et 110 personnes continuent d'arriver quotidiennement à Yida.

Le HCR craint que les combats s'étendent à Yida, touché par des frappes aériennes en novembre. Le HCR redouble d'efforts pour éloigner les réfugiés de la frontière instable vers de nouveaux sites pouvant offrir plus de sécurité et d'assistance à l'intérieur des terres du Soudan du Sud.

Jusqu'à présent, la plupart des réfugiés ont été réticents à quitter Yida et à s'éloigner davantage de chez eux au Soudan. Ils craignent également le risque de mines antipersonnel sur les routes vers l'intérieur des terres. Pour sécuriser le passage, le Service de l'action antimines des Nations Unies effectue des actions de détection et de déminage. Le HRC espère transférer très prochainement un premier groupe de réfugiés qui le désirent.

Pendant ce temps, dans la partie orientale du Soudan du Sud, les réfugiés continuent d'arriver à une fréquence de 650 par jour, en provenance de l'Etat du Nil Bleu au Soudan. Un groupe de 10 000 réfugiés a récemment été identifié près de Elfoj dans le comté de Maban dans l'Etat du Nil Supérieur au Soudan du Sud. Des milliers d'autres personnes se trouveraient bloquées dans des endroits reculés le long de la frontière. Le HCR et ses partenaires sont en train de mettre en place un nouveau site d'installation dans le comté de Maban pour les accueillir, en plus du site de Doro qui héberge déjà 20 000 personnes récemment arrivées en provenance du Nil Bleu.

Au total, le Soudan du Sud a accueilli plus de 50 000 réfugiés en provenance des Etats du Nil Bleu et du Sud-Kordofan au Soudan ces derniers mois.

L'Ethiopie voisine a accueilli près de 33 000 réfugiés soudanais depuis juin, la grande majorité fuyant l'Etat du Nil Bleu. Ce chiffre comprend plus de 18 000 personnes arrivées récemment hébergées dans deux camps et un centre de transit et environ 14 000 autres vivant dans des communautés d'accueil dans les régions frontalières. En coopération avec les autorités locales, le HCR agrandit les camps de réfugiés existants pour y transférer les réfugiés vivant dans des familles locales.

(Extrait sonore: Fatoumata Lejeune-Kaba, Chargée de communication du HCR; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...