Personnes déracinées et apatrides: une conférence internationale pour réaffirmer les engagements

Écouter /

© HCR / G.M.B. Akash

La plus importante conférence sur les réfugiés et les apatrides en 60 années d’existence du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) s’ouvre mercredi au Palais des Nations à Genève. A ce jour, 145 pays ont confirmé leur participation. Plus de 70 seront représentés au niveau ministériel.

Cette conférence constitue l’apogée des efforts politiques et diplomatiques menés par le HCR depuis plusieurs années afin de rallier de nouveaux soutiens et engagements en faveur des traités fondamentaux permettant à l’agence des Nations Unies pour les réfugiés d’assurer protection et assistance aux réfugiés et aux apatrides dans le monde entier. L’année 2011 a marqué le 60ème anniversaire de la Convention des Nations Unies de 1951 relative au statut des réfugiés, ainsi que le 50ème anniversaire de la Convention de 1961 sur la réduction des cas d’apatridie.

Grâce à cette conférence, le HCR espère mobiliser davantage de soutien en faveur des personnes déracinées et des apatrides dans le monde. Les solutions durables figureront dans les promesses de nombreux Etats, en particulier en Afrique, avec l’engagement de faciliter l’intégration sur place. En matière d’apatridie, plusieurs pays ont fait part de leurs intentions d’améliorer l’enregistrement des naissances, de faciliter l’accès aux documents et de revoir leur législation sur la nationalité.

(Extrait sonore : Volker Turk, Directeur de la Division de protection internationale au HCR; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...