Humanitaire : 2011 marquée par une succession de crises imprévues

Écouter /

Plus d'1 million de cambodgiens ont été affectés par les inondations

L'année 2011 a été marquée par une succession de crises imprévues liées aux aléas de la nature, ainsi qu'aux soubresauts politiques et à l'insécurité.

Catastrophe naturelle suite au tsunami à Daiichi, Fukushima, au Japon ; inondations en Amérique Latine, en Asie du Sud et du Sud Est ; famine suite à la sécheresse dans la Corne de l'Afrique ; crises humanitaires et déplacements des populations suite aux changements de régime tant en Côte d'Ivoire qu'en Libye. Voilà autant de situations qui ont provoqué le déplacement forcé de dizaines de millions personnes qui à ce jour continuent de survivre dans des conditions des plus précaires.

La Coordination humanitaire de l'ONU souligne néanmoins que, même si les catastrophes naturelles provoquent les crises, celles-ci peuvent être atténuées en investissant dans les infrastructures adéquates et des plans de prévention. C’est ce qu’affirme Philippe Lazzarini, le Directeur adjoint de la Division de la coordination et des interventions du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies, en donnant l’exemple de la crise alimentaire dans la Corne de l'Afrique, et plus particulièrement en Somalie. Selon lui, si le Kenya et l'Éthiopie ont échappé à la famine, c'est qu'ils avaient pu investir dans des plans de prévention de crise, alors que la Somalie voisine, sous l'emprise de conflits depuis des décennies, n'avait pas pu en faire autant.

L'insécurité et les changements de régime politiques sont les autres facteurs aggravants et provocateurs de crises humanitaires survenues en 2011. Ces facteurs ont incité les déplacements de populations craignant pour leur vie ou en quête de sécurité comme en Côte d'Ivoire ou en Libye. Ils ont aussi fait entrave à l'acheminement de l'aide humanitaire aux populations bloquées derrière les lignes de conflits au Kordofan méridional au Soudan ou au Yémen.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro. Extraits sonores: Gaëlle Sevinier, Porte-parole du PAM; Elisabeth Byrs, Porte- parole du Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU; Philippe Lazzarini, Directeur adjoint de la Division de la coordination et des interventions du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies; Valérie Amos, Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires et Coordonnatrice des secours d'urgence; William Spindler, Porte-parole du HCR à Nairobi).

Le dernier journal
Le dernier journal
31/10/2014
Loading the player ...