Haïti : Fernández évoque les défis actuels de la MINUSTAH

Écouter /

Mariano Fernández, Chef de la MINUSTAH, s'entretient avec des étudiantes à Port-au-Prince (UN Photo/Logan Abassi)

Au cours de sa visite au Siège des Nations Unies à New York, le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU et Chef de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) a accordé une interview à la Radio des Nations Unies. Mariano Fernández, qui est entré en fonction en mai dernier, succédant dans ce poste à Edmond Mullet, évoque dans cette interview les défis actuels ainsi que les priorités de la MINUSTAH en Haïti. Il s'exprime aussi sur la perception de la Mission onusienne par les Haïtiens par rapport à la propagation du cholera dans le pays et des abus sexuels.

Mariano Fernández apporte à ce poste près de quarante ans d'expérience au sein du Ministère des affaires étrangères du Chili.  Ministre des affaires étrangères de 2009 à 2010, M. Fernández était auparavant Ambassadeur du Chili aux États-Unis de 2006 à 2009, au Royaume-Uni de 2002 à 2006, en Espagne de 2000 à 2002, en Italie de 1992 à 1994 et à la mission du Chili auprès de l'Union européenne entre 1990 et 1992.  De 1994 à 2000, M. Fernández était Secrétaire adjoint aux affaires étrangères du Chili.  De 2003 à 2007, il a également assumé les fonctions de Commissaire du Chili à la Commission baleinière internationale.

(Interview : Mariano Fernández, Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU et Chef de la MINUSTAH, la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti; propos recueillis par Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...