Djibouti : le PAM au secours des victimes de la faim et de la sécheresse

Écouter /

Josette Sheeran, Directrice exécutive du PAM, avec un sac de blé donné par le gouvernement australien, lors d'une visite dans la Corne de l'Afrique (Photo : PAM/Siegfried Modola)

Le Gouvernement djiboutien et les Nations Unies ont lancé mercredi 15 décembre un appel de fonds pour 2012 de 79 millions de dollars afin de venir en aide à plus de 206 000 personnes dans ce pays. Ce chiffre comprend 120 000 personnes dans les zones rurales, 60 000 en situation de pauvreté dans des zones urbaines et périurbaines, et 26 000 réfugiés dont une majorité de Somalis ayant fui le conflit civil et la sécheresse dans cette région.

Djibouti a un déficit alimentaire élevé et importe plus de 90% des vivres consommés dans le pays. Ce petit pays de la Corne de l'Afrique se trouve confronté à la sixième année consécutive de sécheresse et à une pluviométrie déficitaire accrue. Cette sécheresse a comme conséquence la réduction massive du cheptel et des réserves d'eau, la perte des revenus ainsi que des moyens de survie.

La sécheresse ajoutée à la flambée de prix des denrées alimentaires a affaibli les capacités d'adaptation parmi la population la plus vulnérable.

Pour remédier à cette situation, le Programme alimentaire mondial (PAM) poursuit son programme d'assistance aux populations par la sécheresse à travers des cantines scolaires et des distributions alimentaires supplémentaires pour les groupes vulnérables dans des centres de santé. Le PAM compte maintenir ses programmes d'assistance communautaire pour permettre aux communautés rurales de profiter des ressources auxquelles elles ont accès qui leur permettront de mieux résister et d'être plus autonomes au cours des prochaines saisons, par notamment des réservoirs d'eau ou des jardins potagers.

(Interview : Mario Touchette, Représentant du PAM à Djibouti ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...