Djibouti : la sécurité alimentaire passe par les cantines scolaires

Écouter /

exemple de cantines scolaires

Le dernier rapport du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) daté du 9 décembre note que près de 180 000 Djiboutiens ont besoin d’assistance et que le nombre d’enfant de moins de cinq ans qui souffrent de malnutrition est passé de 220 à 240 la semaine dernière. Pour éviter une aggravation de la situation, le Gouvernement djiboutien compte s’appuyer sur des cantines scolaires financées par le Programme alimentaire mondial (PAM) afin de venir en aide à ces enfants vulnérables.

L’envoyé spécial de la Radio des Nations Unies s’est donc rendu dans la région d’Arta à l’heure du repas de petit déjeuner.

A l’image de ces 695 écoliers de Damerjog, plus de 2 500 élèves d’une quinzaine d’écoles publiques de la région d’Arta, à Djibouti, bénéficient de deux repas quotidiens. Au menu un petit déjeuner a base de bouillie de céréales et un autre repas plus consistant à midi.

Ces cantines scolaires permettent ainsi d’éviter les décrochages scolaires et surtout une bonne présence de jeunes filles dans les classes. A Damerjog par exemple, les effectifs sont ainsi passés de 400 à 695 élèves, en l’espace de cinq ans.

Outre ces programmes de cantines scolaires, le PAM vient en aide à près de 100 000 personnes à Djibouti.

(Reportage à Damerjog d’Alpha Diallo, Envoyé spécial de la Radio des Nations Unies à Djibouti )

Classé sous L'info, Le journal direct.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...