Djibouti: La sécheresse aggrave le sort des enfants

Écouter /

Comme d’autres pays de la Corne de l’Afrique, Djibouti souffre des effets de sécheresses récurrentes. Des précipitations irrégulières provoquent de forts taux de malnutrition. Les enfants sont particulièrement touchés : un sur cinq souffre de malnutrition, ce qui fait proportionnellement de Djibouti le deuxième pays le plus affecté par la crise dans la Corne de l’Afrique.

L’envoyé spécial de la Radio des Nations s’est rendu dans un centre de nutrition thérapeutique située dans la banlieue de la capitale djiboutienne. A Balbala deux, près de deux cent enfants sont consultés quotidiennement dans le centre communautaire du Gouvernement djiboutien. et des repas à base de céréales enrichis de protéines sont servis à ces enfants vulnérables, issus souvent de milieux pauvres djiboutiens ou de familles de réfugiés somaliens ou de migrants de la sous -région.

Mais les besoins sont particulièrement criants dans le monde rural. Les faibles précipitations de ces quatre dernières années ont détruit les récoltes des petits agriculteurs, décimé plus de 70% du bétail et plongé le pays dans la malnutrition, qui touche en particulier 25.000 enfants de moins de cinq ans des zones rurales du pays.

Les années successives de sécheresse ont dévasté les moyens de subsistance des populations rurales. En raison des prix élevés des denrées alimentaires et du pouvoir d’achat réduit, beaucoup de Djiboutiens sont incapables de nourrir leurs familles.

(Mise en perspective d’Alpha Diallo à Djibouti avec deux extraits sonores d’un enfant djiboutien et de Djamila Abdoul Mohamed, responsable du centre de nutrition de Balbala 2)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...