Climat : l'ONU déplore le retrait canadien du Protocole de Kyoto

Écouter /

« Etonnée, déçue et surprise » Christina Figueres, la Secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques a regretté ce mardi la décision du gouvernement canadien de se retirer du Protocole de Kyoto, qui vise à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Selon elle, « que le Canada soit signataire ou non du Protocole de Kyoto, le pays a une obligation légale conformément à la Convention de réduire ses émissions, et une obligation morale face à soi-même et aux générations futures d’assumer un rôle de premier plan ».

Christina Figueres qui estime que les pays industrialisés qui ont fortement augmenté leurs émissions depuis les années 1990, tel que le Canada, sont « mal placés » pour demander aux pays en développement de limiter leurs émissions.

Mme Figueres souligne que l’accord de Durban conclu ce weekend est une confirmation et une continuation de la période d’engagement du Protocole de Kyoto et représente la volonté des pays développés d’assumer un rôle exemplaire et un engagement dans le respect des réductions des émissions de gaz à effet de serre légalement contraignantes.

Selon elle, l’accord constitue un fondement essentiel pour créer la confiance nécessaire pour renouveler les efforts afin d’arriver prochainement à un accord universel, légalement contraignant sur le climat.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...