Appel humanitaire 2012 : L'OCHA demande 7,7 milliards de dollars pour 51 millions de personnes

Écouter /

Valerie Amos, Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnatrice des secours d'urgence

Le bureau de la Coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) a lancé mercredi à Genève l'appel consolidé 2012, pour un montant de 7,7 milliards de dollars afin de faire face aux catastrophes naturelles et aux situations d’urgence complexes.

Créé en 1991, l’Appel consolidé est un événement annuel, au cours duquel les Nations Unies appellent les États Membres à soutenir les situations d’urgence les plus graves dans le monde. Cette année, l’appel vise à aider 51 millions de personnes dans 16 pays : Afghanistan, République centrafricaine, Tchad, Côte d’Ivoire, République démocratique du Congo, Djibouti, Haïti, Kenya, Niger, Territoire palestinien occupé, Philippines, Somalie, Soudan du Sud, Soudan, Yémen et Zimbabwe.

Valerie Amos, Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnatrice des secours d’urgence, a renvoyé la communauté internationale à son obligation d’aider ceux qui en ont le plus besoin malgré la crise financière internationale.

“Dans ces conditions économiques difficiles et à cause de la pression à la baisse sur le budget des donateurs, le financement de l’appel 2011 a connu un déclin par rapport aux cinq années précédentes”, a déclaré Valerie Amos. “Pourtant, la situation de la population dans la Corne de l’Afrique et dans d’autres régions en crise reste grave, avec une insécurité alimentaire chronique, l’augmentation du prix des produits de base, les conflits et les effets des changements climatiques. Sans parler des restrictions à l’accès humanitaire”.

L’appel consolidé 2012 marque l’apogée d’une vaste entreprise à laquelle 466 organisations humanitaires sont associées, notamment les agences des Nations Unies, les ONG et autres organisations internationales, unies pour faire face aux plus grands défis humanitaires. Ensemble, elles planifient, coordonnent, mettent en place et assurent le suivi de la réponse aux catastrophes naturelles et aux situations d’urgence complexes, afin de rediriger les fonds là où ils sont le plus nécessaires.

(Extrait sonore : Valerie Amos, Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnatrice des secours d’urgence)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...