UNESCO : Irina Bokova appelle les Etats-Unis à poursuivre leur aide

Écouter /

Irina Bokova

En ces temps de crise économique et transformation sociale, le travail vital de l'UNESCO en matière de stabilité globale et de promotion des valeurs démocratiques est essentiel aux intérêts américains.

C'est ce qu'a déclaré ce mercredi la Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour la science, l'éducation et la culture, Irina Bokova, en réponse à l'annonce de suspension de ses contributions par l'administration américaine.

Pour Irina Bokova, les Etats-Unis sont un partenaire indispensable de l'UNESCO. Leur contribution permet notamment à l’Organisation de développer et rendre viables des médias libres et concurrentiels en Iraq, en Tunisie et en Egypte; d'alphabétiser des milliers d’officiers de police en Afghanistan;de défendre chaque journaliste qui est attaqué ou tué dans le monde; et de mettre la science au service des peuples, à l'instar du système d’alerte aux tsunamis.

La Directrice générale a également souligné que l'UNESCO est la seule agence des Nations Unies disposant d’un mandat pour promouvoir l’éducation relative à l’Holocauste à travers le monde.

Les Etats-Unis ont annoncé lundi la suspension de leur contribution au budget de l’UNESCO après l’admission de la Palestine comme Etat membre de cette organisation.

Le gouvernement américain a dit être lié par deux lois adoptées en 1990 et 1994 par son Congrès.

Bien qu'Irina Bokova se félicite du fait que les Etats-Unis demeurent membre de l'Organisation, elle appelle l’administration américaine, le Congrès et le peuple américain à trouver un moyen de poursuivre l’aide apportée à l’UNESCO. Car sans elle, prévient-elle, il sera impossible pour l'Organisation de maintenir ses programmes dans des domaines critiques tels que l’éducation universelle, le soutien aux nouvelles démocraties et la lutte contre l’extrémisme.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...