Timor-Leste : le Conseil de sécurité examine le rapport de Ban Ki-moon

Écouter /

Le Conseil de sécurité (UN Photo/Paulo Filgueiras)

Le Conseil de sécurité s'est réuni ce matin pour examiner le rapport du Secrétaire général des Nations Unies sur la MINUT, la Mission intégrée de l'ONU au Timor-Leste. Ce document qui couvre la période allant du 8 janvier au 20 septembre 2011, a été présenté aux quinze par la Représentante spéciale de Ban Ki-moon au Timor-Leste et Chef de la MINUT, Ammerah Haq. Parmi les personnalités qui ont rehaussé de leur présence cette réunion, figure Zacarias Albano da Costa, le Ministre des Affaires étrangères et de la coopération du Timor-Leste.

Selon ce rapport du Secrétaire général sur la MINUT, la Police nationale timoraise a pris la responsabilité de la conduite, du commandement et du contrôle de toutes les opérations de police à travers le pays. Tandis que la police de la MINUT a recentré son action sur le développement institutionnel et le renforcement des capacités de la Police nationale, sur la base du plan conjoint de développement.

Le taux de criminalité reste globalement peu élevé et le calme et la stabilité continuent de prévaloir dans tout le pays, constate Ban Ki-moon dans son rapport. Mais ce document souligne qu'il sera primordial de s'assurer que la Police nationale est capable d'intervenir si la sécurité est menacée durant la période électorale et au-delà, et il faudra aussi s'assurer que ses moyens logistiques sont à la hauteur de ses besoins.

Concernant le processus électoral lui-même, Ban Ki-moon se réjouit des progrès accomplis par les institutions nationales de gestion des élections, avec l'assistance intégrée de la MINUT et des agences onusiennes dans la préparation des élections présidentielle et parlementaires de 2012.

Enfin, le rôle dynamique joué par le Timor-Leste dans le cadre d'autres projets avec des partenaires régionaux et internationaux fait aussi partie, selon ce rapport, des dividendes du dialogue. Le pays a coprésidé ou accueilli le deuxième Dialogue international sur la consolidation de la paix et le renforcement de l'État, la première Conférence Asie-Pacifique de l'Initiative de transparence des industries extractives, la réunion de l'Organisation des institutions supérieures de contrôle de la Communauté des pays de langue portugaise et celle du Groupe G-7+ des États fragiles.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...