Somalie: des locaux d'organisations internationales pillés ou occupés

Écouter /

Un jeune réfugié somalien reçoit une injection dans un centre de réception du camp de Dadaab au Kenya (Photo : S. Modola/HCR)

Des locaux de l'Organisation mondiale de la santé ont été pillés et ceux de l'Unicef occupés dans le sud de la Somalie lors de raids menés par les milices islamistes shebab contre des installations des Nations Unies et d'autres agences humanitaires.

Ces organisations font partie des 16 ONG et agences humanitaires de l'ONU accusées « d'activités illégales » dans les régions de Somalie sous le contrôle des milices islamistes.

L'OMS est le principal fournisseur de fournitures médicales, et « il pourrait y avoir pénurie si l'accès n'est pas rétabli rapidement », s'est inquiété le porte-parole.

Pour sa part, l'Unicef a indiqué que ses locaux et son entrepôt à Baidoa restaient occupés mardi et a exprimé sa préoccupation sur le sort de 15 enfants atteints de malnutrition sévère se retrouvant sans soins.

Les shebab ont « décidé de révoquer de façon permanente les autorisations » de ces organisations, qu'ils accusent dans un communiqué de collecter des informations à des fins « malhonnêtes », de pratiquer la corruption et de s'opposer aux préceptes de l'islam. Elisabeth Byrs, porte-parole du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies, réfute fermement ces accusations.

(Extrait sonore : Elisabeth Byrs, porte-parole de la Coordination humanitaire des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/12/2017
Loading the player ...