Réflexions sur le maintien de la paix : un entretien avec Hervé Ladsous

Hervé Ladsous (UN Photo/Paulo Filgueiras)

« Il faut que l'ONU reste à la pointe de la réflexion et de l'action parce qu'elle est de toute façon incontournable et irremplaçable ».

Ces mots sont ceux d'Hervé Ladsous, nouveau Secrétaire général adjoint des Nations Unies au maintien de la paix.

Escale au Bureau de ce diplomate chevronné qui a occupé de nombreux postes au sein du Ministère des affaires étrangères de la France, après avoir rejoint la diplomatie en 1971. Hervé Ladsous a été en poste à Hong Kong, à Canberra, à Pékin, ainsi qu'à New York au sein de la Représentation permanente de la France auprès de l'ONU. Avant d'assumer ses fonctions actuelles, il a été directeur de cabinet du Ministère français des affaires étrangères.

Selon lui, le maintien de la paix est un partenariat entre les Nations Unies, les pays contributeurs de troupes et les pays hôtes. Hervé Ladsous ne manque pas de nous surprendre en déclarant que l'expression « usage robuste de la Force » n'est pas son concept favori.

Ainsi s'exprime l'adjoint de Ban Ki-moon en charge du maintien de la paix, deux mois à peine après sa prise de fonctions. Sans prétendre pour autant vouloir changer le monde, il semble bien placé pour faire le boulot et ajouter, sans doute, quelques pierres à l'édifice de la paix. Entretien.

Interview : Hervé Ladsous, Secrétaire général adjoint des Nations Unies au maintien de la paix.

Présentation, textes et entretien : Maha Fayek
Réalisation : Frédéric Choinière
Prise de son : Zach Prewitt

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...