ONU : la Libye réadmise au Conseil des droits de l'homme

Écouter /

Les Etats Membres des Nations Unies ont voté vendredi à une large majorité la réadmission de la Libye au sein du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, huit mois après que ce pays d’Afrique du nord a été suspendu à cause de la répression violente du gouvernement en place à l’époque contre le mouvement de protestation populaire.

Lors du scrutin à l’Assemblé générale des Nations Unies vendredi matin, 123 pays ont voté en faveur de la réadmission libyenne au Conseil, quatre pays ont voté contre et six pays se sont abstenus.

La résolution adoptée salue les engagements récents de la Libye pour promouvoir et protéger les droits de l’homme, la démocratie et le respect des lois ainsi que pour s’intégrer dans les mécanismes internationaux de défense des droits de l’homme.

Le Conseil des droits de l’homme qui est compte 47 pays membres a été établi en 2006 et est basé à Genève. Les membres sont répartis de façon géographique. La Libye avait été élue pour y siéger l’année dernière et son mandat arrivera à son terme en 2013.

En mars de cette année, la Libye avait été suspendue lorsque le régime du colonel Kadhafi avait lancé sa répression sanglante contre un mouvement de protestation s’inscrivant dans le cadre du « printemps arabe » qui a secoué l’Afrique du nord et le Moyen Orient cette année.

Le régime du colonel Kadhafi a finalement été renversé après des mois de combats. Le colonel Kadhafi lui-même a été tué en octobre. L’ONU a établi une mission de soutien en Libye (MANUL) afin d’assister les nouvelles autorités en Libye à assurer la sécurité, préparer le processus électoral et assurer la justice transitionnelle.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...