Moyen-Orient : Appel de Serry pour la fin des provocations entre les parties

Écouter /

Robert Serry, Coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient et Représentant spécial du Secrétaire général (UN Photo/Devra Berkowitz)

La situation au Moyen-Orient, y compris la question palestinienne, a été à l'ordre du jour ce lundi 21 novembre au Conseil de sécurité. Robert Serry, le Coordonnateur spécial du processus de paix au Moyen-Orient et Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour cette région, a lancé un appel aux parties pour qu'elles diminuent l'escalade, mettent fin aux provocations, adhèrent à leurs obligations, entrent dans des négociations directes, et fassent des propositions concrètes et négociables.

Les Nations Unies sont prêtes, selon lui, à jouer pleinement leur rôle dans l'appui, en toute bonne foi, à ces efforts. Cela conformément aux dispositions légales internationales affirmées par le Quartet, ainsi que par les résolutions de ce Conseil et des accords qui existent entre les parties.

Robert Serry a déclaré lors de son briefing au Conseil que les provocations entre Palestiniens et Israéliens continuent de saper la confiance et rendent très difficile la reprise des négociations entre les deux parties. Il a déploré l'extension des colonies juives sur les terres des palestiniens. Cela remet en cause, selon lui, la base territoriale du future État palestinien. « Sans une avancée politique crédible, accompagnée de progrès significatifs sur le terrain, la viabilité de l'Autorité palestinienne et de son agenda pour la création d'un Etat, ne devraient pas être considéré comme acquis. Et je crains même pour la solution de deux Etats. Le manque de confiance et de perception demeure entre les parties. Il ne sera pas facile de le résorber », a-t-il conclu.

(Extrait sonore : Robert Serry, Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU et Coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...