L’UNESCO lance un atlas montrant le patrimoine en péril vu de l’espace

Écouter /

© UNESCO/S. Cadel - La Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, et l'Ambassadeur des Etats-Unis auprès de l'UNESCO, David Killion

Un atlas présentant les images satellites de 31 sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril a été lancé mercredi par la Directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, et l’Ambassadeur des Etats-Unis auprès de l’UNESCO, David Killion, au siège de l’Organisation à Paris.

L’atlas intitulé « From Space to Place » (Lieux vus de l’espace) est le fruit de la collaboration entre l’Institut d’études géologiques des Etats-Unis (USGS) et l’UNESCO. Il présente de manière très documentée 31 sites sur lesquels pèsent des menaces comme le pillage, les catastrophes naturelles, la pollution, le tourisme de masse ou encore les conflits armés, souligne l’UNESCO dans un communiqué de presse.

La télédétection est un outil important pour les gestionnaires des sites du Patrimoine mondial. L’image satellite fournit en effet des renseignements précieux sur l’évolution des sites, notamment sur le recul de l’habitat de la faune, l’extension des implantations humaines ou des activités agricoles ou les dégâts causés par des phénomènes tels que les catastrophes naturelles ou le changement climatique.

Afin de permettre aux pays en développement de bénéficier des technologies spatiales, l’UNESCO a noué des partenariats avec les plus importantes agences spatiales comme la NASA (Etats-Unis), l’Agence spatiale européenne (ESA), le Centre national d’études spatiales (CNES, France), le Centre aérospatial allemand, etc. Tous ces organismes aident l’UNESCO à protéger le Patrimoine mondial, souligne le communiqué de presse.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

Classé sous Environnement, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...