Louis Moreno-Ocampo : les mandats d'arrêt contre Seif Al-Islam et Al Senussi sont plus que jamais d’actualité

Écouter /

Luis Moreno-Ocampo, Procureur de la Cour pénale Internationale (CPI)

“Si Seif-Al-Islam est acquitté par la Cour pénale Internationale ou s'il est inculpé par cette même cour, il peut demander, selon l'article 107 du statut de Rome aux juges de la CPI de ne pas ordonner son retour en Libye. Surtout dans le cas où il serait acquitté, Seif Al-Islam pourrait retourner dans un pays tiers, à condition que ce dernier accepte de le recevoir”…., ainsi s'exprimait Louis Moreno-Ocampo, le Procureur de la Cour pénale Internationale (CPI) devant le Conseil de sécurité des Nations Unies pour rendre compte du travail de la Cour sur le dossier libyen.

Louis Moreno-Ocampo a certifié que les mandats d'arrêt contre Seif-Al Islam et Abdullah Al-Senussi sont toujours d'actualité et que celui contre Mouammar Kadhafi pourrait se clore prochainement sur les juges en décidaient ainsi, en raison du décès de ce dernier.

Au Conseil de sécurité des Nations Unies, les positions sur les enquêtes que doit mener la CPI pour faire la lumière sur tous les crimes commis lors de la crise libyenne varient selon les États membres, qu'il s'agisse des États-Unis ou de la France qui se sont félicités de la fin de la dictature libyenne et souhaitent que la lumière soit faite sur les crimes et massacres commis par ce régime; ou qu'il s'agisse de la Russie et du Portugal dont la position est beaucoup plus nuancée. Ces deux pays souhaitent une enquête transparente et fiable sur les conditions dans lesquelles Mouammar Kadhafi a été tué et sur les exactions aux droits de l'homme et massacres commis par les libyens de tous bords.

(Mise en perspective de Maha Fayek)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...