Libye : protéger et rapatrier les travailleurs migrants

Écouter /

L'OIM distribue des vivres aux migrants à Sebha (Photo : OIM)

En Libye, la situation des travailleurs migrants demeure précaire. Ils sont la cible de persécutions et de détentions arbitraires, et souffrent également d'un manque de représentation diplomatique en territoire libyen. C'est pourquoi l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) travaille avec le Conseil national de transition pour assurer leur protection et leur rapatriement.

Plus de 200 000 travailleurs étrangers ont ainsi pu retourner chez eux depuis le début de la crise en Libye, la plus récente opération de rapatriement venant de permettre à plus de 800 Africains de regagner le Tchad. Un deuxième convoi terrestre est arrivé au Tchad dans la ville de Zwarké où l'OIM a installé un site d'accueil pour les migrants qui arrivent épuisés après leur voyage à partir de Sebha en Libye.

Entre-temps l'OIM poursuit ses opérations d'évacuation par voie aérienne de Tripoli. Près de 1000 travailleurs migrants originaires du Nigéria, du Niger et du Mali ont pu quitter la Libye par cette voie. Cette agence aide aussi les migrants à obtenir des documents de voyage nécessaires pour leur évacuation.

(Extrait sonore : Jean-Philippe Chauzy, porte-parole de l'OIM)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...