La Conférence des jeunes Africains vue par un jeune Congolais

Écouter /

Martin Buhendwa

Martin Buhendwa est originaire de la République démocratique du Congo. Étudiant les relations internationales à la United States International University (USIU) à Nairobi, au Kenya, il a fait partie d'une délégation de l'Alliance des jeunes pour le leadership et le développement en Afrique (YALDA) qui s'est rendue à la Conférence des jeunes Africains en novembre à Johannesburg, en Afrique du Sud.

Une initiative conjointe de l'Organisation de la jeunesse africaine (OAYouth), du Fonds international de développement agricole des Nations Unies et de la Chambre de commerce de Johannesburg, ce rassemblement portait cette année sur le rôle de l'entrepreneuriat et de l'agriculture comme outils d'émancipation des jeunes Africains.

Au micro de la Radio des Nations Unies, Martin Buhendwa revient sur les thèmes abordés lors de la conférence, jugeant que le système éducatif doit faire l'objet d'une refonte pour mieux préparer les diplômés à faire face à un marché du travail où l'embauche se fait rare. Selon lui, on doit désormais outiller les jeunes de manière à ce qu'ils puissent développer l'esprit d'entreprise et ainsi créer leurs propres emplois.

Le jeune Congolais discute également du rôle que sa génération pourrait jouer au niveau de la sécurité alimentaire sur le continent, en se vouant à une agriculture durable qui profiterait de l'appui des gouvernements nationaux.

Enfin, il anticipe les élections dans son pays natal, prévues pour le 28 novembre prochain, avec une certaine dose de scepticisme, estimant que les jeunes qui comme lui vivent à l'extérieur du pays, ne peuvent pleinement participer au processus électoral.

(Interview : Martin Buhendwa, membre de l'Alliance des jeunes pour le leadership et le développement en Afrique (YALDA) ; propos recueillis par Frédéric Choinière)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...