Insécurité alimentaire au Yémen: le PAM au secours des affamés

Écouter /

un garcon fait la queue pour obtenir de la nourriture au camp de réfugiés de Mazraq dans la province de Hajjah. Photo:IRIN

Les effets combinés des crises alimentaire, énergétique et financière au niveau mondial, ont exacerbé la pauvreté au Yémen, avec comme conséquences la faim et la malnutrition.

Les prix des denrées alimentaires ont augmenté de manière considérable depuis le début de l’année, précipitant davantage de personnes dans l’insécurité alimentaire. Selon une récente évaluation conduite dans les quatre gouvernorats les plus pauvres (Rayma, Amran, Hajjah et Ibb), de plus en plus de personnes ne sont plus capables de subvenir à leurs besoins alimentaires de base et de nombreuses familles doivent sauter un repas ou faire l’impasse sur certains services de base, comme les soins médicaux, afin d’acheter de la nourriture. Cette situation expose plusieurs familles, et les enfants en particuliers, à la malnutrition.

En plus de nourrir les déplacés internes yéménites, le Programme alimentaire mondial (PAM) assiste les réfugiés provenant de la Corne de l’Afrique, c’est-à-dire des personnes très touchées par l’insécurité alimentaire et la hausse des prix alimentaires, mais aussi des enfants malnutris, ainsi que des femmes enceintes et allaitantes. Pendant ce temps, l'ONU constate un nombre record des réfugiés et des migrants qui arrivent par bateau au Yémen. On a enregistré l'entrée au Yémen de 12 milles cinq cents personnes, rien qu'en octobre 2011.

(Extrait sonore : Gaëlle Sevenier, porte-parole du PAM)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...