Hervé Ladsous : Les deux Soudans ont besoin de se faire confiance

Écouter /

Hervé Ladsous lors d'une visite dans le village de Shangil Tobaya, au Darfour (UN Photo/Olivier Chassot)

«La relation entre le Soudan et le Soudan du Sud n'est pas ce qu'elle devrait être. Il y manque incontestablement la confiance. L'objectif que nous devons viser, c'est d'aider ces deux pays à  résoudre leurs difficultés bilatérales et à instaurer une confiance qui sera le gage d'une relation plus stable à l'avenir», a déclaré Hervé Ladsous, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix, dans une interview à la Radio des Nations Unies.

« Ces deux pays ont pris une décision majeure qui a été celle de divorcer. C'est une décision politique qui s'est concrétisée par l'indépendance du Soudan du Sud au mois de juillet dernier. Mais ils doivent maintenant fixer les modalités matérielles de cette séparation», a souligné Hervé Ladsous.

La tension entre les deux Soudans est montée de plusieurs crans ces dernières semaines, à la suite d'accusations de soutien des insurgés échangées entre les deux pays. Le patron du maintien de la paix s'est dit profondément préoccupé par la tension croissante entre le Soudan et le Soudan du Sud et a condamné le bombardement aérien des forces soudanaises sur le territoire du Soudan du Sud.

Hervé Ladsous souhaite une résolution rapide des dossiers en suspens : la question d'Abyei et de partage des revenus pétroliers, entre autres. « L'ancien Président sud-africain Thabo Mbeki à la tête du panel de haut niveau y travaille très activement avec le concours de Haile Menkerios, l'Envoyé spécial des Nations Unies pour le Soudan et le Soudan du Sud et nous sommes évidemment en appui de tous ces efforts », a ajouté Hervé Ladous.

(Interview : Hervé Ladsous, Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix; propos recueillis par Maha Fayek)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...