Côte d'Ivoire : l'OIM aide au retour des déplacés de Duékoué

Écouter /

Carte de la Côte d'Ivoire

En Côte d'Ivoire, les personnes déplacées par le conflit armé consécutif à la crise postélectorale dans ce pays, qui étaient regroupées sur un site de la mission catholique de Duékoué, située à l'Ouest du pays, amorcent leur retour volontaire dans leurs villages d'origine grâce à l'aide de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). D'autres déplacés hésitent de rentrer chez eux soit à cause de la présence de personnes armées dans cette région, où par le fait que leur plantations sont occupées par de nouveaux arrivants.

En consultation avec les acteurs humanitaires, le gouvernement de la Côte d’Ivoire a pris la décision d’encourager le retour des personnes déplacées internes dans leurs milieux d’origine. Dans un premier temps, trois convois sont programmés du 16 jusqu’au 22 novembre pour un total de 316 familles, soit 1.308 personnes. Ces personnes déplacées vont regagner leurs différents quartiers dans la localité de Duékoué. D’autres convois seront organisés ultérieurement vers d’autres villages.

Cette action des acteurs humanitaires s’inscrit en complément aux efforts du gouvernement ivoirien, dont la première responsabilité est d’assurer l’assistance et la protection de ces personnes déplacées. Selon les règles et principes de droit en la matière, ces retours doivent être volontaires et se faire dans la dignité et le respect des personnes. Au 20 octobre dernier, le nombre de personnes déplacées internes sur les 35 sites dans le pays était près de 17.000. Environ 170.000 déplacés internes vivent toujours dans des familles et communautés.

(Extrait sonore : Jean-Philippe Chauzy, porte-parole de l'OIM ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...