Convention contre la désertification: l'implication croissante de la société civile

Écouter /

Cette semaine, Escale s'intéresse à la participation de la société civile lors de la dixième Conférence des parties à la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (COP 10) qui s'est réunie à Changwon, en Corée du Sud du 10 au 21 octobre. Une importance croissante qu'illustre l'interview avec Christian Houdus, chargé au sein de l'ONG Eau vive des études, de la capitalisation et des services.

La Conférence a rassemblé près de 6 000 participants et une quarantaine de ministres ont pris part à sa réunion de haut niveau. La Conférence a aussi donné la parole à la société civile qui a mis notamment l'accent sur la question du genre et celle de l'accaparement des terres, mais aussi sur le rôle des communautés dans la lutte contre la dégradation des terres et la gestion des terres arides.

La COP 10 a aussi permis de souligner la nécessité de bénéficier de données scientifiques fiables, en posant les jalons de la création d'un groupe d'experts semblable à celui du GIEC, le Groupe intergouvernemental d'experts sur le climat. La conférence a aussi été marquée par nombre d'événements parallèles.

En fin de compte, la Conférence de Changwon a permis de consolider le rôle de la Convention sur la lutte contre la désertification avant la Conférence des Nations Unies sur le développement durable « Rio+20 » organisé en juin 2012, au Brésil.

Interview : Christian Houdus, chargé au sein de l'ONG Eau vive des études, de la capitalisation et des services

•Interview, production et présentation : Jérôme Longué

•Mixage et production : Frédéric Choinière

•Prise de son : Rosie Starr

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...